Les farines animales plus rentables pour l'aquaculture

le
0
A partir de juin, les farines animales seront à nouveau autorisées pour nourrir les poissons. Une mesure censée soulager la filière aquacole, notamment en réduisant ses coûts de production. » Les farines animales autorisées pour les poissons

Pour Guillaume Garot, le ministre délégué chargé de l'Agroalimentaire, le feu vert de Bruxelles au retour des farines animales pour nourrir les poissons «tombe mal», en plein scandale sur la viande de cheval. Pour la filière aquacole, en revanche, cette mesure est plutôt une bonne nouvelle. La réintroduction des protéines animales transformées (PAT), effective au 1er juin, est censée lui permettre de réduire le coût de l'alimentation des poissons d'élevage, qui est principalement à base de farines et huiles de poissons et matières premières végétales depuis l'interdiction des farines animales après la crise de la «vache folle».

La pisciculture française consomme environ 50.000 tonnes d'aliments concentrés, selon ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant