Les Farc tournent la page des enlèvements

le
0
INFOGRAPHIE - La guérilla colombienne détiendrait toujours plusieurs centaines d'otages

Faut-il y voir le crépuscule des Farc? Les Forces armées révolutionnaires de Colombie, principal mouvement de guérilla du pays, ont annoncé dimanche l'abandon du recours aux enlèvements de civils et promis de libérer tous les otages issus des forces de l'ordre. Dans un communiqué publié sur leur site Internet, les Farc s'engagent à «interdire ces pratiques», ajoutant: «L'heure est venue de commencer à clarifier qui se livre à la pratique des enlèvements et dans quels buts».

Cet engagement sera-t-il tenu? Cela constituerait un tournant dans l'histoire de ce groupe armé. Fondées en 1964, les Farc ont toujours eu massivement recours aux enlèvements, capturant aussi bien des personnalités politiques ou militaires que des anonymes. Ces otages «économiques», souvent de simples paysans, se comptaient au début par milliers et représentaient jusqu'ici 99 % des personnes séquestrées par la guérilla colombienne, à raison, selon les spécialistes, de 80 à 100 personn

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant