Les Farc se disent prêtes à libérer le journaliste Roméo Langlois

le
0
La guérilla colombienne a diffusé dimanche un message dans lequel elle se dit disposée à relâcher le journaliste français capturé il y a deux semaines.

En Colombie, la Croix-Rouge confirme avoir reçu le message. La guérilla colombienne des Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) s'est déclarée dimanche prête à libérer le journaliste français Roméo Langlois, enlevé le 28 avril.

Les guérilleros «ont fait part de leur disposition à libérer Roméo Langlois», en proposant «de le remettre dans un lieu sûr à une commission comprenant la Croix-Rouge internationale, l'ex-sénatrice (colombienne) Piedad Cordoba et un représentant personnel du nouveau président français François Hollande», détaille l'agence cubaine Prensa latina. «Nous avons reçu nous aussi le communiqué directement du groupe», a déclaré le délégué de la Croix-Rouge en Colombie, Jordi Raich.

Roméo Langlois, correspondant de France 24 en Colombie et correspondant pigiste du Figaro depuis dix ans, était tombé aux mains des Farc alors qu'il accompagnait une patrouille des forces antidrogue de l'armée colombienne dans la région de Caqu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant