Les Farc se cherchent un leader après la mort de leur chef

le
0
Alfonso Cano, l'homme le plus recherché de Colombie, a été tué vendredi dans le sud du pays. Sa succession à la tête de la guérilla est désormais ouverte. Ivan Marquez est le plus fréquemment cité.

La mort d'Alfonso Cano laisse une fois de plus les Forces armées révolutionnaires colombiennes sans leader. L'organisation terroriste a perdu plus de la moitié de sa direction ces cinq dernières années. Les échecs qu'elle a subis l'ont contrainte à changer de stratégie, en s'organisant en camps plus petit et en limitant les communications entre les différents fronts. Alfonso Cano n'était entouré que de 25 guérilleros lorsqu'il a été tué lors de combats avec l'armée colombienne. Au risque parfois que se développent des stratégies locales en contradiction avec la ligne officielle. Certains fronts ont ainsi noué des alliances avec des groupes paramilitaires notamment pour partager leurs moyens d'exportation de la cocaïne. L'activité politico-militaire est, dans certains groupes, passée au second plan derrière le trafic de drogue, transformant des pans entiers des Farc en narcoguérilla.

Alfonso Cano était considéré comme un politique. Sa désignation à la têt

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant