Les Farc s'excusent pour les enlèvements

le
0
    BOGOTA, 12 septembre (Reuters) - Les rebelles colombiens des 
Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie), qui 
s'apprêtent à signer un accord de paix avec le gouvernement de 
Bogota, ont présenté leurs excuses pour la "grande douleur" 
qu'ils ont provoquée en enlevant des milliers d'otages au cours 
de leurs décennies d'insurrection. 
    "Nous voulons reconnaître, avec un sentiment d'humanité et 
de réconciliation, que pendant le conflit, les Farc ont causé 
une grande douleur en détenant des personnes pour obtenir des 
rançons", a déclaré Ivan Marquez, commandant et négociateur en 
chef des Farc, dans un document vidéo diffusé dimanche soir.  
    "Cette conduite, qui a toujours été employée pour subvenir 
aux besoins de la rébellion, a blessé des familles entières", 
a-t-il ajouté de La Havane, où se sont déroulées les 
négociations. 
    Quelque 27.000 personnes ont été enlevées en Colombie entre 
1970 et 2010, selon des chiffres officiels, dont 90% par les 
Farc.  
    Les rebelles marxistes et le gouvernement de Bogota doivent 
signer le 26 septembre un accord de paix qui mettra fin à plus 
de cinquante années d'insurrection, un conflit qui a coûté la 
vie à plus de 220.000 personnes et fait des millions de 
déplacés. L'accord sera soumis à référendum le 2 octobre.  
 
 (Luis Jaime Acosta; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant