Les fans de Prince dansent, chantent ou dessinent en hommage à une icône de la pop

le
0
200 personnes se sont recueillies jeudi après midi devant le studio d'enregistrement de Paisley Park, où le musicien avait été retrouvé inanimé le 21 avril.
200 personnes se sont recueillies jeudi après midi devant le studio d'enregistrement de Paisley Park, où le musicien avait été retrouvé inanimé le 21 avril.

Soirées improvisées, dessins aux couleurs violettes et bouquets de fleurs… A Minneapolis, à New York ou sur le Web, les hommages au musicien se sont multipliés tout au long de la nuit.

Les fans de Prince, mort jeudi 21 avril à l’âge de 57 ans, rendaient hommage tout au long de la nuit au légendaire chanteur américain.

Près de 200 personnes se sont rassemblées jeudi après midi devant le studio d’enregistrement de Paisley Park, dans le Minnesota, où le musicien avait été retrouvé inanimé quelques heures plus tôt.

D’autres fans se sont recueillis dans les rues de Minneapolis (Minnesota), ville d’origine du chanteur, dès l’annonce de sa mort. Des bouquets de fleurs ont été déposés devant le célèbre club First Avenue, où le film Purple Rain, qui met en scène le musicien, avait été en grande partie tourné. Un club dans lequel Prince s’est également produit à de nombreuses reprises tout au long de sa carrière, et où se déroulera toute la nuit une fête en son hommage.

Dans le quartier de Brooklyn à New York, le réalisateur américain Spike Lee avait décidé d’organiser lui aussi une soirée en l’honneur de son ami, où tout le monde était appelé à porter du violet (« purple » en anglais). « Nous chanterons, danserons et crierons sa musique », promet Spike Lee.

De nombreux internautes ont également voulu rendre hommage, à leur façon, au « kid de Minneapolis ». Certains ont eu l’idée de retoucher des photos de Minneapolis sous la pluie pour lui donner une couleur violette.

D’autres ont préféré faire parler leurs crayons.

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant