Les fans de Marks & Spencer sous le « shock » après l'annonce de la fermeture de 7 magasins

le , mis à jour à 07:33
0
Les fans de Marks & Spencer sous le « shock » après l'annonce de la fermeture de 7 magasins
Les fans de Marks & Spencer sous le « shock » après l'annonce de la fermeture de 7 magasins

« C'est pas vrai ? C'est pas possible ? Vous nous gâchez la journée, là ! » Pour Séverine et Michelle, qui bavardent depuis cinq bonnes minutes devant les bougies un peu kitsch du magasin Marks & Spencer des Champs-Elysées, l'annonce est rude. Le magasin de la grande avenue, comme six autres en Ile-de-France, va fermer l'année prochaine, en novembre 2017, selon un communiqué publié mardi matin par la direction de l'enseigne britannique. Et ça, les deux assistantes commerciales de 46 et 57 ans ne l'acceptent pas.

 

« On est fans ! On vient une fois par semaine pour acheter leurs produits de qualité, originaux, très british qu'on ne trouve pas ailleurs. C'est une catastrophe. On n'est pas d'accord ! » s'emporte Séverine, tenant sur son bras un manteau frappé de l'écusson de la marque anglaise. Qu'il s'agisse de vêtements ou d'équipements domestiques, les deux collègues reconnaissent fonctionner « au coup de cœur » et confient ne pas vraiment regarder la note, qui s'élève cette fois-ci, pour Séverine, à 150 €.

 

L'alimentaire fait un tabac

 

Marks & Spencer est donc pour certains un passage obligé, comme l'illustre également Fatima, une Auxerroise de 59 ans : « Ils vendent vraiment des vêtements de qualité, très jolis. Je visite deux à trois fois par mois ma famille qui habite à Paris, à chaque fois, je viens faire mes emplettes ici. »

 

D'autres clients habitués du magasin se tournent surtout vers son rayon alimentation. Avec ses haricots à la sauce tomate, ses crumpets, son cheddar ou encore ses boulettes de viande aux œufs, celui-ci fleure bon la gastronomie d'outre-Manche. Et il est peu dire que ses adeptes sont également déçus par les fermetures à venir de leur enseigne préférée. C'est notamment le cas de Lucie, 22 ans : « Je viens souvent, mais uniquement pour l'alimentaire. Ils ont de superproduits pour préparer des apéritifs ou les petits brunchs du dimanche midi : des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant