Les familles du personnel US doivent quitter le sud de la Turquie

le
0
    WASHINGTON, 29 mars (Reuters) - Les Etats-Unis ont annoncé 
mardi avoir ordonné le retrait des familles de leur personnel 
diplomatique et militaire déployé dans les régions du sud de la 
Turquie en raison de la "persistance de problèmes de sécurité 
dans la région". 
    Les régions concernées sont celles d'Izmir, de Mugla et 
d'Adana -- dans laquelle se trouve notamment la base aérienne 
d'Incirlik, très utilisée dans la guerre contre l'organisation 
djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie. 
    Le général Philip Breedlove, commandant des forces 
américaines en Europe, précise dans un communiqué vouloir 
"préserver la sécurité des familles des militaires et assurer 
l'efficacité au combat de nos forces pour soutenir notre allié 
turc dans la lutte contre le terrorisme". 
    Il ajoute que cet ordre de départ ne signifie pas que les 
familles ne pourront pas revenir ultérieurement vivre dans les 
bases du sud de la Turquie. 
    Dans un communiqué, le département d'Etat ajoute que cette 
décision s'applique aussi aux familles des employés du consulat 
d'Adana ainsi qu'à celles des employés civils américains dans 
les provinces d'Izmir et Mugla. 
    Il met en garde les ressortissants américains contre des 
"menaces accrues de groupes terroristes en Turquie" et les 
invite à ne plus se rendre dans le sud-est du pays. 
     
 
 (Yeganeh Torbati; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant