Les faits d'armes du football cubain

le
0
Les faits d'armes du football cubain
Les faits d'armes du football cubain

Pas aussi connu que Fidel Castro, le foot cubain n'a jamais fait beaucoup de bruit et n'a pas été touché par une quelconque révolution. Quelques modestes épisodes méritent toutefois d'être retenus.

Coupe du monde 1938 : la première et la dernière fois


La première et unique participation de Cuba à un Mondial jusqu'à maintenant. Sa présence en France en 1938 en fait la première nation des Antilles à disputer une phase finale de Coupe du monde. Directement qualifié en raison des forfaits des États-Unis, de la Colombie, du Costa Rica ou encore du Mexique, le petit pays fait plus que de la figuration dans l'Hexagone. Sa première rencontre dans la compétition, qui représente les huitièmes de finale, se solde par un joli nul face à la Roumanie (trois partout après prolongations). Les tirs au but ne faisant pas encore partie du règlement, les deux équipes sont obligées d'en découdre une seconde fois. Le match retour voit Cuba l'emporter deux buts à un, avec notamment un but d'Héctor Socorro, son deuxième en deux parties. Malheureusement, la belle aventure ne dure pas, puisque la Suède administre un sévère 8-0 aux Américains en quarts de finale. Un résultat qui constitue encore aujourd'hui la plus grosse défaite de l'équipe de Cuba. Qui a dû attendre 1989 et 1991 pour retrouver un Mondial, mais dans la catégorie des U17. Depuis, le désert. En 2006, elle a même été éliminée sans perdre au deuxième tour des qualifications par le Costa Rica (1-1 à l'extérieur, 2-2 à domicile). Un Costa Rica qui ira d'ailleurs jusqu'en phase finale.

Coupe caribéenne des nations 2012 : le quart d'heure de gloire


Trois finales perdues sur trois. En 2005, la sélection cubaine pense bien être maudite en Coupe des Nations de la Caraïbe. Car elle vient de tomber lors de l'ultime duel de l'épreuve pour la troisième fois d'affilée. En 1996, en 1999, et en 2005, donc. Jamais deux sans trois, après tout. Mais sept ans après, l'équipe se rassure en glanant enfin le trophée au mois de décembre. Pourtant, l'histoire commence mal puisque Cuba, qualifié d'office pour le deuxième tour, galère dans son groupe comprenant le grand Surinam, l'énorme Trinité-et-Tobago et la terreur Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Après

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant