Les factions libyennes promettent un accord d'ici quelques semaines

le
0

GENEVE, 12 août (Reuters) - Les parties prenantes de la crise en Libye ont promis mercredi, à l'issue de deux jours de discussions organisées sous l'égide des Nations unies à Genève, de mettre fin dans les semaines à venir à la crise politique et au conflit armé qui font rage dans le pays, peut-on lire dans un communiqué de l'Onu. "Les camps en présence ont souligné leur détermination à mener à bien un processus de dialogue le plus vite possible, avec l'objectif d'y parvenir dans les semaines à venir", selon ce communiqué de la Mission d'appui des Nations unies en Libye dirigée par Bernardino Leon. Le représentant spécial de l'Onu, qui a tenu mercredi une séance plénière en présence de toutes les délégations, avait appelé mardi les factions rivales à se mettre d'accord d'ici la fin août sur la formation d'un gouvernement d'union nationale et à lui apporter son soutien par en vote organisé en septembre. Le pays est divisé depuis des mois entre deux gouvernements rivaux soutenus par des factions armées qui luttent pour le contrôle du pays. L'alliance armée Aube de la Libye s'est emparée de Tripoli il y a plus d'un an et a formé son propre gouvernement, contraignant le gouvernement officiel à s'établir dans l'est de la Libye. (Stephanie Nebehay; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant