Les factions libyennes prêtes à poursuivre le dialogue à Genève

le
0

TRIPOLI, 16 janvier (Reuters) - Les factions rivales libyennes ont accepté de poursuivre la semaine prochaine à Genève leurs négociations sous l'égide de la mission des Nations unies visant à trouver une issue à l'impasse politique dans laquelle se trouve le pays. "Les participants ont accepté de revenir à Genève la semaine prochaine pour un nouveau tour de table après avoir procédé aux consultations nécessaires", a indiqué l'Onu dans un communiqué jeudi soir. "La mission et les participants ont exprimé leur espoir que tous les représentants invités, y compris ceux qui n'ont pas pris part au premier tour de table, puissent participer aux discussions la semaine prochaine", ajoute le texte. Pour l'instant, les représentants du parlement basé à Tripoli et ceux de la faction "Aube libyenne" qui a installé un gouvernement dissident dans la capitale n'ont pas fait le déplacement à Genève. La communauté internationale a reconnu la Chambre des représentants issue des élections organisées en juin dernier ainsi que le Premier ministre qu'elle a désigné, Abdoullah al Thinni. La faction "Aube libyenne", qui a pris le contrôle de Tripoli en août, a rétabli l'ancien parlement, le Congrès général national (CGN), non reconnu par la communauté internationale. Les discussions menées à Genève visent à former un gouvernement d'union nationale, à mettre fin aux hostilités et à engager le pays sur la voie d'une transition démocratique. L'Union européenne a estimé que ces pourparlers constituaient la "dernière chance" de résoudre la crise libyenne. (Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant