Les facteurs de risque de cancer du sein

le
0
Les femmes ayant un taux faible de vita­mine D ont aussi un risque accru de cancer du sein.

En 1990, la première grande cohorte française était lancée. Plus de 100.000 femmes adhérentes de la MGEN nées entre 1925 et 1950 allaient être suivies pendant des années dans le cadre de l'étude dite E3N pour comprendre les facteurs de risque du cancer et ceux des maladies chroniques. Cette cohorte, qui a plus de vingt ans, dirigée par le Pr Françoise Clavel-Chapelon (Inserm), a déjà permis la découverte de plusieurs facteurs clés dans le cancer du sein. Plus de cinquante publications sont issues de cette enquête.

Une nouvelle cohorte dite E4N, constituée des enfants et petits-enfants des femmes incluses dans E3N, va aussi bénéficier, avec cet appel à projets, d'un financement de près de 8 millions d'euros qui permettra de continuer à faire fonctionner l'étude E3N.

 

Stratégies de prévention  

 

«Dans le cadre de E3N, les 100.000 femmes sont suivies grâce à un questionnaire auquel elles répondent tous les deux ans, explique le Pr Cl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant