Les fâcheuses habitudes de la France avec la liberté d'expression

le
6
En matière de liberté d'expression, la France est régulièrement condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme.
En matière de liberté d'expression, la France est régulièrement condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme.

L'affaire Dieudonné en aura été une illustration parfaite. À peine Manuel Valls a-t-il évoqué la possibilité d'interdire les spectacles de Dieudonné que les juristes se sont enflammés. Au nom de quoi devrait-on censurer a priori les abus de la liberté d'expression, alors que les outils judiciaires existent pour les sanctionner au tribunal ? La France s'est souvent cachée derrière le trouble à l'ordre public ou l'offense à chef de l'État pour faire taire certains propos abjects, intolérables ou diffamants, étouffer une affaire qui fait du bruit ou protéger ses relations diplomatiques. Mais les tribunaux français eux aussi sont souvent désavoués par la Cour européenne des droits de l'homme pour ne pas respecter ses exigences en matière de liberté d'expression. Florilège de ces décisions. "Casse-toi pov' con" Comment oublier cette phrase assassine lancée par Nicolas Sarkozy à un agriculteur qui avait refusé de lui serrer la main ? C'était en 2008 au Salon de l'agriculture. Quelques mois plus tard, Hervé Éon inscrit le désormais célèbre "Casse-toi pov' con" sur une pancarte et la brandit devant le président de la République, alors en déplacement à Laval. Ni une ni deux, l'homme est immédiatement interpelé par la police, emmené au commissariat, poursuivi pour offense au chef de l'État, convoqué devant le tribunal correctionnel et condamné selon une formule pour le moins amusante : "Si le prévenu n'avait pas eu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3155433 le jeudi 9 jan 2014 à 14:35

    ben oui c'est connu du monde sauf de nous.Les politiciens français nous font encore croire qu'on est l'exemple de la démocratie et des libertés.C'est faux,c dur a lire,mais la censure,les lobbies,la corruption par enveloppes,les lois électorales changées sur mesures(etc)font que l'indice de démocratie de la France est de 7,7/10...pas vraiment l'exemple mondial qu'on nous vend!

  • ppetitj le jeudi 9 jan 2014 à 14:32

    Un politique peut injurier pas le commun des mortels du peuple...C'est l'égalité et la liberté de la France...

  • 525EXC le jeudi 9 jan 2014 à 13:32

    Le point = propagande israelo-socialo

  • M4831479 le jeudi 9 jan 2014 à 13:30

    Tout se passe comme si cette baudruche médiatique de "l'affaire Dieudonné" était gonflée maintenant pour faire diversion par rapport au fiasco de la promesse de l'inversion de la courbe du chômage et à l'incapacité du gouvernement à régler les vrais problèmes des français (précarité de l'emploi, baisse du pouvoir d'achat et insécurité).....

  • M2711013 le jeudi 9 jan 2014 à 13:10

    Valls, le début de la fin ... il gagne, il passe pour un "dictateur", il perd il passe pour un c.n !

  • M4888303 le jeudi 9 jan 2014 à 12:49

    censure rime avec dictature ,attention donc on joue avec le feu!