Les exportations irakiennes paralysées par le mauvais temps

le
0

(Commodesk) Les autorités portuaires irakiennes ont décidé dimanche 28 octobre de suspendre les exportations de pétrole depuis les terminaux du sud du pays, suite aux mauvaises conditions météorologiques. Les vents violents et les précipitations augmentent les risques d'accident pour les tankers, qui restent donc à quai.

Les terminaux du sud assurent 90% des exportations pétrolières de l'Irak, le reste étant réalisé grâce aux oléoducs à destination des pays voisins. Les livraisons irakiennes ont rapidement augmenté ces derniers mois, atteignant leur plus haut niveau depuis l'intervention militaire menée par les Etats-Unis en 2003. Le mois dernier, elles se sont établies à 2,3 millions de barils par jour.

La date de reprise des activités n'a pas encore été communiquée, mais les conditions climatiques devraient s'améliorer dans le courant de la semaine.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant