Les exportations de l'Allemagne vers l'Iran en hausse

le
0
    BERLIN, 26 mai (Reuters) - Les exportations de l'Allemagne 
vers l'Iran, notamment de machines et de biens d'équipement, ont 
nettement progressé au premier trimestre dans le sillage de la 
levée des sanctions internationales contre le régime de Téhéran, 
montrent des données officielles publiées jeudi. 
    Les exportations vers l'Iran ont augmenté de 7% sur un an 
sur les trois premiers mois de l'année pour atteindre 500 
millions d'euros, indiquent les chiffres de Destatis, l'office 
fédéral de la statistique. 
    "C'est assez satisfaisant", a déclaré Michael Tockuss, 
responsable de la Chambre de commerce germano-iranienne. "C'est 
exceptionnel pour les machines et les équipements mais aussi 
pour les céréales et le blé." 
    Le financement reste cependant un problème, les banques 
occidentales demeurant réticentes vis-à-vis de l'Iran par 
crainte d'amendes pour des questions de transparence. 
    "La grosse euphorie qui existait il y a quelques mois s'est 
un peu évaporée, principalement à cause des grandes difficultés 
liées au financement", a dit Michael Tockuss. 
    L'Iran a manifesté de l'intérêt pour des projets de grande 
ampleur comme la construction de raffineries ou d'usines 
pétrochimiques mais aurait besoin de crédits de banques 
étrangères pour les financer parce que les banques iraniennes ne 
disposent pas de suffisamment de liquidités, a-t-il précisé. 
    Les exportations allemandes vers l'Iran pourraient atteindre 
2,5 à 3 milliards d'euros cette année, contre deux milliards 
d'euros l'an dernier, selon Michael Tockuss. 
    La fédération allemande des Chambres de commerce et 
d'industrie (DIHK) vise un chiffre de cinq milliards d'euros 
dans les prochaines années et du double sur le long terme. 
     
 
 (Rene Wagner; Patrick Vignal pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant