Les exportations de gaz russe suspendues à la visite de Poutine en Chine

le
0
(Commodesk.com) Le vice-premier ministre chinois est "très confiant" concernant les négociations en cours autour des ventes de gaz russe à son pays, selon l'agence de presse officielle Chine Nouvelle. Le Premier ministre russe Vladimir Poutine, cité par la presse russe, qui suit son déplacement chez son voisin, estime lui aussi que les négociations sont dans leur « phase finale ». Le feuilleton dure déjà depuis plusieurs années. L'accord cadre, signé en 2009 entre le géant russe Gazprom et China National Petroleum Company, porte sur la livraison de 70 milliards de m3 de gaz sur 30 ans. Mais il n'a pas encore abouti à la signature de contrats fermes entre les deux parties, en raison de différends sur les prix. Et la visite de deux jours de Vladimir Poutine en Chine, achevée ce mercredi, n'a pas permis de finaliser le dossier. L'enjeu est de taille pour les deux pays. La Chine, dont les besoins en électricité croissent à une vitesse phénoménale, doit assurer son approvisionnement. Le pays a notamment connu une grave pénurie cet été avec de nombreuses coupures d'électricité. Le gaz fait partie des alternatives privilégiées pour réduire sa dépendance au charbon. Quant à la Russie, elle doit diversifier les débouchés de son gaz, sur un marché mondial où la concurrence est de plus en plus sévère, avec notamment le développement du gaz naturel liquéfié et des gaz non conventionnels. D'autant que le gaz naturel russe est de moins en moins compétitif, en raison de l'épuisement de ses gisements meilleur marché.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant