Les exportateurs indiens se méfient de l'Iran

le
1
(Commodesk) Les exportateurs indiens ont demandé le 23 mars que 10 à 15% du montant des transactions commerciales avec l'Iran soit versé avant la livraison. Téhéran et New Dehli ont revu en février leur système d'échange bilatéral, afin de contourner les sanctions imposées par les pays occidentaux contre l'Iran. Les circuits financiers contrôlés par les Etats-Unis sont évités et la roupie indienne sert désormais de monnaie d'échange. La demande de la Fédération des organisations d'exportateurs indiens (FIEO) intervient alors que l'Inde s'apprête à livrer d'importantes quantités de produits agricoles à l'Iran. Le 19 mars, la presse officielle iranienne faisait état d'une commande de 60.000 tonnes de sucre de la part de Téhéran. Trois jours plus tard, le gouvernement de New Dehli évoquait la vente de 3 millions de tonnes de blé. L'Inde refuse d'imposer des sanctions contre l'Iran pour son programme nucléaire et continue à importer du brut iranien.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • afrikpet le mardi 27 mar 2012 à 21:47

    oui mais je peux vous aider a acheter du pétrole brut de qualité au meilleur prix