Les experts russes écartent la thèse de l'empoisonnement de Yasser Arafat

le
0
Selon ce rapport, l'ancien homme d'État palestinien serait bien mort de vieillesse. Des experts français étaient arrivés au même résultat, alors que des Suisses avaient conclu à un empoisonnement au polonium.

Depuis presque dix ans, le doute alimente le débat: Yasser Arafat a-t-il été empoisonné ou non? Pour les experts russes chargés d'analyser des échantillons prélevés sur la dépouille du premier président de l'Autorité palestinienne, la réponse est non. Yasser Arafat «est mort d'une mort naturelle et non du résultat d'une irradiation», a ainsi déclaré Vladimir Ouïba, le directeur de l'Agence fédérale d'analyses biologiques.

La thèse de l'empoisonnement au polonium (une substance radioactive extrêmement toxique, NDLR) semble donc s'écarter après que des experts français ont conclu aux mêmes résultats. Dans un rapport rendu le 3 décembre dernier, ces derniers, mandatés par la justice française, avaient en effet privilégié «la thèse d'une mort naturelle...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant