Les experts psychologues, parents pauvres des tribunaux

le
0
Chargés d'examiner les accusés avant leur procès, ils réclament une revalorisation de leurs honoraires.

Estimant leurs honoraires insuffisants, les experts psychologues tentent d'attirer l'attention de la garde des Sceaux, mais se heurtent, pour l'heure, à une fin de non-recevoir. Les deux courriers de Bertrand Phésans, président de la Compagnie des experts psychologues près les cours d'appel de la région parisienne, dont le dernier en date du 27 février dernier, n'ont à ce jour reçu ni réponse ni même accusé de réception. Sollicitée vendredi par Le Figaro, la Chancellerie n'a pas été en mesure de s'exprimer sur le sujet.

Les psys viennent d'obtenir le soutien officiel de l'Association française des magistrats instructeurs (Afmi). Un renfort de poids, puisque ce sont les juges d'instruction qui, dans les dossiers criminels, diligentent systématiquement des expertises psychologique et psychiatrique.

Cette dernière, revalorisée récemment, est...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant