Les experts de l'Opep progressent, les discussions continuent-sources

le
0
    VIENNE/DUBAI, 21 novembre (Reuters) - Les discussions entre 
experts de l'Opep ont permis certains progrès au cours de la 
première des deux journées de consultations prévues avant la 
réunion ministérielle du 30 novembre sur le projet de réduction 
de la production, a-t-on appris lundi de plusieurs sources au 
sein de l'organisation. 
    La deuxième réunion du Comité technique de haut niveau, qui 
réunit principalement des gouverneurs de l'Opep et des 
représentants de pays membres, a débuté à 09h30 GMT. Un peu plus 
de sept heures plus tard, les pourparlers se poursuivaient mais 
plusieurs délégués ont déclaré qu'elles avaient permis des 
progrès et que les discussions devaient reprendre mardi à 09h00 
GMT. 
    "Des progrès", a dit l'un des délégués tandis qu'un autre 
participant s'est déclaré optimiste sur la possibilité d'un 
accord définitif lors de la réunion ministérielle de la semaine 
prochaine. 
    Une troisième source a dit que "certaines inquiétudes" 
persistaient concernant l'Iran mais a ajouté que les discussions 
se poursuivaient et a exprimé sa confiance sur la possibilité 
d'un accord le 30 novembre. 
    En septembre, les pays de l'Opep se sont accordés sur le 
principe d'une réduction de la production de brut pour la 
ramener entre 32,5 et 33 millions de barils par jour (bpj), ce 
qui serait une première depuis 2008, afin de soutenir les prix. 
    Mais l'Irak a demandé a être exempté de cet accord et 
certains pays, dont l'Iran, la Libye et le Nigeria, pourraient 
renâcler à réduire leurs pompages en arguant de l'impact de 
sanctions et de tensions sur leur production ces dernières 
années. 
    Une première réunion du Comité technique de haut niveau le 
mois dernier n'a pas permis de parvenir à un accord sur les 
modalités de la réduction de la production. L'une des questions 
sur lesquelles ont achoppé les négociations concernait le niveau 
auquel l'Iran plafonnerait ses pompages, ont expliqué plusieurs 
personnes à Reuters. 
    Mais ces derniers jours, plusieurs ministres et responsables 
de pays de l'Opep ont déclaré que l'organisation se rapprochait 
d'un compromis et que la plupart des pays membres étaient 
disposés à consentir à l'Iran une certaine flexibilité en 
matière de production. 
    Le Comité technique de haut niveau ne prendra aucune 
décision politique mais fera des recommandations qui seront 
débattues lors de la réunion ministérielle du 30 novembre. 
 
 (Alex Lawler et Rania El Gamal; Marc Angrand pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant