Les exilés fiscaux dans le viseur

le
17
Les Etats-Unis ont lancé l'offensive en obligeant la Suisse à une coopération fiscale. (© DR)
Les Etats-Unis ont lancé l'offensive en obligeant la Suisse à une coopération fiscale. (© DR)

Les légers mouvements de retour de Français qui avaient fui à l'étranger dans un objectif fiscal interpellent. L'implication des services fiscaux dans la chasse aux adresses de fuyards et à la dénonciation porte ses fruits. Certes, les tribunaux en France, comme en Allemagne, ont jusqu'ici condamné les redressements ayant pour origine l'achat d'adresses volées dans les banques. Mais ces situations ont accéléré la motivation des enquêteurs et des services de contrôle des impôts dans tous les pays. Ce sont les Etats-Unis qui ont lancé l'offensive. Ils ont obligé la Suisse à une coopération fiscale.

La France a suivi. On estime à environ 200.000 le nombre de Français installés ou travaillant en Suisse. Parmi eux, 2.000 seraient des exilés fiscaux parmi lesquels dominent sportifs, professions libérales, dirigeants d'entreprises. La «chasse fiscale» des Français exilés se développe aussi en Belgique, au Luxembourg, en Angleterre et dans les pays d'Amérique du Sud ou du Moyen Orient.

Deux stratégies dominent parmi les spécialistes du sujet. Les uns sont pour des mesures répressives et des accords de coopérations avec les Etats attirant des exilés. D'autres, c'est nouveau, seraient favorables à une fiscalité plus attractive en France qui mettrait fin aux départs et feraient venir les capitaux étrangers en France.

L'avis du

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le vendredi 20 mar 2015 à 10:53

    Au fait , ou en est l'état Français du dossier Cahuzac et tous les autres : http://www.fruitsdecoratifs.fr/index.html, http://www.observatoiredesgaspillages.com/2014/09/des-stars-de-l-equipe-de-france-de-foot-soupconnees-d-evasion-fiscale/

  • 445566ZM le vendredi 20 mar 2015 à 10:22

    L'exil fiscal pour éviter l'ISF recommandé par des experts ce sont des oeuvres d'art. Cette solution est légale, même si les contribuable salariés la trouvent injuste. Les amendements visant cette fiscalisation sont toujours torpillés par le Lobby.

  • dotcom1 le jeudi 19 mar 2015 à 18:20

    99% des exilés fiscaux sont partis en toute léaglité, sans aucun risque de poursuite, ni de retour en France.

  • bsdm le jeudi 19 mar 2015 à 17:47

    Et le palais de la famille valls au maroc ?

  • M5299935 le jeudi 19 mar 2015 à 17:00

    stricot ...... les élus français n'ont pas besoin d'optimiser leur fiscalité ... ils sont rémunérés en percevant des énormes indemnités non imposables.... j'en connais au moins un qui s'est payé un appartement avec ces soi-disant indemnités............... PS ... je ne suis pas un exilé fiscal.

  • noterb1 le jeudi 19 mar 2015 à 16:50

    @gd44 l'état est toujours un voleur pour quelqu'un qui n'a pas l'esprit citoyen c'est à dire la volonté d'appartenir à une nation . C'est vrai dans tous les pays du monde ce qui explique que la Suisse accueille des ressortissants du monde entier et pas seulement des Français .

  • stricot le jeudi 19 mar 2015 à 16:49

    vous connaissez beaucoup d'elus francais qui sont domicilies ou residents en Suisse? Vous n'avez rien compris ni a l'article ni au probleme...

  • murashig le jeudi 19 mar 2015 à 16:48

    Une fois de plus le probleme est mal pose...on imagine que les exiles ne l ont pas fait de gaite de coeur...si la fiscalite etait normale et que l etat ne soit pas un panier perce avec ses utopies absurdes a vouloir accueillir toute la misere du monde, en encourageant les transferts technologiques et la delocalisation des moyens de production... en nourrissant le chomage... tous ces riches seraient restes en France ! Les Suisses n ont pas nos problemes....

  • ceriz le jeudi 19 mar 2015 à 16:41

    surveillez les élus : ce sont les pires!!!!!!!!

  • abacchia le jeudi 19 mar 2015 à 16:40

    Le problème n'est pas de payer ses impôts, le problème est que plus personne (même pas notre "élite" politique) ne sait à quoi servent les impôts et taxes que seuls celles et ceux qui travaillent payent ! Lorsque les contribuables n'auront plus l'impression de payer à fonds perdus, une autre mentalité s'installera ! Mais il ne faut pas compter sur le "courage" de nos politiques, perclus d'avantages et de privilèges monarchiques, pour résoudre le flou fiscal... Qui les arrange bien !!!!