Les exigences de Karim Achoui

le
0
Mardi s'est ouvert le procès des six auteurs présumés de la tentative d'assassinat qui a visé en 2007 l'avocat à la réputation controversée.

Le procès des six auteurs présumés d'une tentative d'assassinat visant Karim Achoui, perpétré le 22 juin 2007, s'est ouvert mardi devant la cour d'assises de Paris.

L'ex-avocat, radié du barreau à la suite de malversations sans relation avec le présent dossier, se présente flanqué de quatre conseils, ce qui en fait sans doute la partie civile la plus défendue de tous les temps. M. Achoui, tiré à quatre épingles comme à son habitude, écoute sans broncher le long rapport de la présidente Xavière Siméoni, scrutant régulièrement les trois accusés détenus et les trois qui comparaissent libres.

Le 22 juin 2007, l'avocat à la réputation controversée n'a échappé à la mort que par miracle. Un homme casqué, qui l'attendait devant son cabinet du boulevard Raspail, a tiré trois cartouches avec une arme de guerre, l'attei...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant