Les exécutions capitales au plus haut depuis 20 ans en Iran-Onu

le
0
    GENEVE, 10 mars (Reuters) - L'Iran a procédé en 2015 à 
l'exécution d'un millier de prisonniers, soit un record depuis 
deux décennies, indique le rapporteur spécial de l'Onu sur les 
droits de l'homme dans la république islamique. 
    Ahmed Shaheed s'inquiète des exécutions d'adolescents 
criminels âgés de moins de 18 ans, ce qui est "strictement et 
sans équivoque interdit par le droit international". 
    Il y a eu "un accroissement stupéfiant des exécutions qui 
ont concerné 996 prisonniers l'an passé, soit le plus haut 
niveau depuis deux décennies", a déclaré le rapporteur. 
    "Un grand nombre de ces exécutions sont liées au trafic de 
drogue. Dans le droit iranien, la possession de 30 grammes 
d'héroïne ou de cocaïne est passible de la peine capitale", 
a-t-il rappelé. 
    Ahmed Shaheed note qu'il demeure des problèmes de fond 
concernant la procédure judiciaire et l'équité des procès. 
    "Je continue à recevoir des témoignages fréquents et 
alarmants sur le recours à l'isolement prolongé ou le 
confinement au secret, à la torture et aux mauvais traitements, 
sur le manque d'accès à un avocat ou l'utilisation comme preuves 
de confessions obtenues sous la torture", note-t-il. 
    Des centaines de journalistes, de blogueurs, de militants et 
de membres de l'opposition "dépérissent actuellement dans des 
prisons ou des centres de détention en Iran", a-t-il rappelé. 
     
 
 (Stephanie Nebehay; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant