Les excuses publiques de la SNCF, 70 ans après la Shoah

le
0
ZAPPING VIDÉO - Depuis Bobigny, la gare de départ de plus de 20.000 juifs envoyés vers les camps de la mort entre 1943 et 1944, le président de la SNCF, Guillaume Pépy a reconnu la responsabilité de l'entreprise, «rouage de la machine nazie d'extermination»
La player a utiliser par défaut dans les articles du figaro.fr. maj brightcove.createExperiences();

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant