Les évêques veulent rendre le jour du Seigneur plus attractif

le
0
Réunis à Lourdes en assemblée plénière, ils devraient reconduire ce vendredi le cardinal Vingt-Trois à leur tête.

«Dieu merci, notre société sécularisée n'est pas encore tout à fait "immunisée" contre les préoccupations existentielles et même spirituelles. Ne l'oublions pas.» En inaugurant, jeudi matin, les travaux de l'assemblée d'automne des évêques de France, réunis jusqu'à mardi à Lourdes, le cardinal André Vingt-Trois s'est félicité du récent succès du film Des hommes et des dieux. Il est le signe, observe-t-il, d'une «préoccupation spirituelle, plus ou moins consciente, plus ou moins assourdie ou étouffée, plus ou moins reconnue ou déniée» qui pourrait être le «fil rouge» des travaux de cette assemblée.

De fait, comme jamais, les évêques se mobilisent pour tenter de répondre à ce besoin diffus de spiritualité. En interne, ils tentent de redessiner la géographie humaine des paroisses. Frappées de vieillissement, certaines de ces communautés ont innové, souvent avec succès, comme en témoignent «55» idées neuves qui ont été répertoriü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant