Les évêques de Rhône-Alpes opposés à l'arrêt des soins de Vincent Lambert

le
2
Les évêques de Rhône-Alpes opposés à l'arrêt des soins de Vincent Lambert
Les évêques de Rhône-Alpes opposés à l'arrêt des soins de Vincent Lambert

Les évêques de Rhône-Alpes, région où habitent les parents de Vincent Lambert, s'élèvent ce mardi contre une décision médicale qui « risque de provoquer délibérément sa mort ». Dans une tribune publiée sur le site internet du diocèse de Lyon, le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, les évêques de Saint-Étienne, Annecy, Grenoble, Valence, notamment, refusent cette issue pour le patient tétraplégique.

« Il n'est pourtant pas en fin de vie et il ne fait l'objet d'aucun soin disproportionné », insistent les signataires qui ont pris fait et cause pour le combat de Pierre et Viviane Lambert, catholiques traditionalistes déterminés à tout faire, y compris diffuser une vidéo dégradante de leur fils, pour démontrer son état de conscience.

Jeudi, l'équipe médicale du CHU de Reims doit annoncer sa décision à la famille -déchirée- d'arrêter ou non les traitements qui maintiennent l'ancien infirmier, victime d'un accident de la route en 2008, dans l'état végétatif dans lequel il se trouve. Cet arrêt, qui signifiera laisser Vincent Lambert mourir, est demandé par l'épouse de Vincent Lambert, une grande partie de ses frères et sœurs, ainsi que son neveu.

« En lui donnant la nourriture et l'hydratation nécessaires, ceux qui prennent soin de lui respectent simplement le cours de cette vie dont le mystère nous échappe et dont le terme n'appartient à personne », estiment les signataires. « En union avec beaucoup d’autres, croyants ou non, nous lançons un appel aux autorités politiques, juridiques et médicales. Que ceux qui ont à en juger sachent que derrière la personne de Vincent Lambert, c’est le symbole de la vie la plus fragile qui est en jeu pour l’avenir de notre société », ajoutent-ils, estimant même que les « principes majeurs » comme « Tu ne tueras point », cinquième commandement dicté à Moïse par Dieu selon la Bible, sont « le socle de notre vivre ensemble », ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8869453 le mardi 21 juil 2015 à 13:32

    Il est clair qu'aux yeux des lobbies de l'euthanasie, Vincent Lambert n'est qu'un prétexte pour imposer leur idéologie, ultra-individualiste et libérale

  • M940878 le mardi 21 juil 2015 à 13:21

    faut aussi demander l'avis des imams , ces curés d'un jour venus d'ailleurs prêcher la bonne parole d'amour et de paix !