Les événements climatiques ont pesé sur les résultats des assureurs en 2014

le
2

Les mutuelles Maaf, MMA et GMF, regroupées au sein de Covéa, ont accru leur part de marché en 2014 en assurance automobile et habitation.

Mardi soir, Thierry Derez, le PDG de Covéa, la structure qui rassemble les mutuelles MMA, GMF et Maaf, organisait au sein du nouveau siège du groupe, rue Saint-Lazare, sa cérémonie de vœux à la presse. À cette occasion, le dirigeant a donné des indications sur les grandes tendances de l'année écoulée. Les résultats définitifs de Covéa ne seront connus qu'en juin, mais ce premier bilan apparaît satisfaisant.

Covéa affiche ainsi un chiffre d'affaires de 16,5 milliards d'euros, en progression de 6,6% sur un an. En assurance automobile et habitation, deux marchés atone en France, l'assureur a accru sa présence. En automobile, les mutuelles ont gagné 200.000 nouveaux véhicules, soit une augmentation de 2,1%. En un an, le groupe a aussi assuré 140.000 nouvelles habitations (+1,9%).

Quand le prix des carburants est faible, les sinistres automobiles augmentent

L'année 2014 a été marquée «par un chapelet d'événements climatiques» a rappelé aussi Thierry Derez. Au final, cette multiplication d'orages, averses de grêles, inondations… se traduira par une «charge significative» équivalente à un «événement important».

Pour 2015, les assureurs attendent de voir la tournure que prendront les grandes inconnues macroéconomiques de ce début d'année: renégociation de la dette grecque, évolution de l'euro, ou encore du prix du pétrole. À ce sujet, le patron de Covéa a rappelé qu'une baisse des tarifs des carburants se traduit par une augmentation des sinistres automobiles.

À moyen terme, Thierry Derez prédit une augmentation généralisée des cotisations, en raison de la loi Hamon ,qui va permettre aux particuliers de changer de contrats d'assurance beaucoup plus souplement, et de l'introduction de la complémentaire santé obligatoire en 2016.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le jeudi 29 jan 2015 à 11:25

    Que font les financiers et les assureurs contre le réchauffement climatique? Ils continuent à investir dans des entreprises qui polluent sans aucune responsabilité sociétale; A part la cosmétique marketing et communication sur le développement durable! la seule chose qu'ils savent faire, c'est répercuter leurs couts dont ils sont en partie responsables sur l'ensemble des assurés comme nos technocrates fonctionnaires qui dépensent et font payer le contribuable. Ce sont les mêmes qui gèrent!

  • mlemonn4 le jeudi 29 jan 2015 à 11:23

    Que font les financiers et les assureurs contre le réchauffement climatique? Ils continuent à investir dans des entreprises qui polluent sans aucune responsabilité sociétale; A part la cosmétique marketing et communication sur un soit disant engagement développement durable! la seule chose qu'ils savent faire, c'est répercuter leurs couts dont ils sont en partie responsables sur l'ensemble des assurés comme nos technocrates fonctionnaires qui dépensent et font payer les contribuables.