Les eurosceptiques britanniques exigent un droit de veto

le
0

Une fronde de 95 parlementaires conservateurs embarrasse le gouvernement en défiant toute nouvelle législation européenne.

Correspondant à Londres,

Le Parti conservateur britannique n'est plus divisé entre proeuropéens et eurosceptiques. Le spectre de nuances s'étale désormais des eurosceptiques «modérés», dont fait partie le premier ministre David Cameron, aux europhobes assumés. Une attitude tant soit peu constructive vis-à-vis de l'Europe y est aussitôt perçue comme une preuve de faiblesse. Cameron le constate une nouvelle fois à ses dépens, après la dernière offensive de son aile droite la plus remuante.

Pas moins de 95 députés tories, soit près d'un tiers du total du groupe parlementaire, qui représentent le bataillon de croisés antieuropéens les plus convaincus, ont signé dimanche une lettre ouverte au premier ministre pour exiger la création d'un droit de veto du Parlement britannique sur la législation européenne. Cela permettrait ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant