Les Européens tentent à nouveau de sanctionner la Syrie à l'ONU

le
0
La France a annoncé, mardi, le dépôt d'un nouveau projet de résolution avec le Royaume-Uni, l'Allemagne et le Portugal. Rien ne dit que la Russie se laissera convaincre.

À petits pas et avec nombre d'obstacles sur leur route, les Européens tentent à nouveau d'agir au Conseil de Sécurité pour contraindre Bachar el-Assad à mettre fin à la répression en Syrie, alors que le risque de guerre civile est jugé de plus en plus réel. La France a annoncé, mardi, le dépôt d'un nouveau projet de résolution avec le Royaume-Uni, l'Allemagne et le Portugal. Celui-ci ne prévoit plus d'imposer des sanctions contraignantes, sous chapitre sept de la Charte des Nations unies, mais de simples «menaces» de sanctions. Il donne quinze jours à Bachar el-Assad pour réagir. Les Européens espèrent ainsi convaincre la Russie, important fournisseur d'armes à la Syrie et farouchement opposée à toute sanction contre son allié, de se rallier au projet. Selon un diplomate, le texte appelle également à «la vigilance» sur les transferts d'armes vers la Syrie et prévoit un «envoyé spécial» de Ban Ki-moon sur place. D'après son dernier décompte, l'ONU fai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant