Les européennes, nouveau combat pour Vincent Peillon

le
4
Le ministre de l'Éducation nationale sera à nouveau tête de liste dans la région du Sud-Est pour les européennes du 25 mai, comme il l'avait été en 2009.

Cela fait des mois que le ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon défend «sa» réforme, celle des rythmes scolaires. Alors qu'une cinquantaine de maires de droite menacent de ne pas la mettre en œuvre à la rentrée 2014 ), le numéro trois du gouvernement dénonçait mercredi «la délinquance civique» de ces élus réfractaires. Nouvelle attaque, nouvelle défense.

À moins de cinq mois des municipales, le gouvernement semble vouloir tenir sur cette réforme, «la seule à avoir fait l'unanimité à gauche depuis le début du quinquennat», se flatte le député PS Eduardo Rihan Cypel, un proche de Vincent Peillon. «Ne comptez pas sur moi pour abandonner!, a d'ailleurs assuré le premier ministre Jean-Marc Ayrault mardi matin, lors de la réunion du groupe PS à l'Assemblée nationale. Si on abandonne, il vaut ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1625665 le jeudi 14 nov 2013 à 18:13

    Le mer.deux n'a pas compris que personne n'en voulait

  • paspad le jeudi 14 nov 2013 à 17:41

    Et le non cumul des mandats ? une plaisanterie de plus

  • M1178616 le jeudi 14 nov 2013 à 16:49

    Y AURA T-IL QQ IMBECILES A VOTER POUR LUI

  • mipolod le jeudi 14 nov 2013 à 16:48

    Y va se ramasser ! .....et il le mérite !