Les eurodéputés appellent à muscler la lutte antipiratage

le
0
Le Parlement européen a adopté le rapport Gallo, qui préconise d'adopter de nouvelles mesures contre le piratage. La gauche et les associations d'internautes dénoncent «un texte très répressif», inspiré d'Hadopi.

La politique française de lutte contre le piratage fait des émules en Europe. Mercredi, le Parlement européen a adopté un rapport de l'eurodéputé française Marielle Gallo sur les droits de la propriété intellectuelle. Débattu depuis début le début de l'année, ce texte souligne le poids de la création dans l'économie européenne, insiste sur la «très forte augmentation du partage non autorisé de fichiers», déplore les lacunes des sanctions pénales actuelles et appelle à mettre en œuvre de nouvelles mesures «contre les personnes portant atteint aux droits de propriété intellectuelle».

Adopté par 328 voix pour, 245 voix contre et 80 abstentions, le rapport Gallo a reçu un accueil très hostile de la gauche, des Verts et d'associations d'internautes qui sortaient à peine du combat contre Hadopi en France. «Ce rapport, n'est rien d'autre que la continuité de la politique du gouvernement français, qui se préoccupe davantage des intérêts des majors du d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant