Les euro-obligations sont trop chères pour l'Allemagne

le
0
La mutualisation des dettes de la zone euro coûterait au pays plus de 20 milliards d'euros en dix ans. Un prix jugé excessif qui justifie selon le gouvernement allemand le rejet de cette mesure avant l'instauration d'une politique budgétaire et fiscale commune.

Les euro-obligations coûtent trop chères. C'est ce que cherchent à démontrer les calculs du ministère allemand des Finances, repris par l'hebdomadaire Der Spiegel ce dimanche. Ce mécanisme, qui consiste à mutualiser les dettes des 17 pays de la zone euro, quel que soit leur état de santé, coûterait la première année 2,5 milliards d'euros d'intérêts en plus pour le budget allemand du ministre des Finances. Ce coût serait deux fois plus élevé la deuxième année pour atteindre un total de 20 à 25 milliards d'euros au bout de dix ans.

Sur cette base, la chancelière allemande Angela Merkel a de nouveau fermement rejeté l'instauration de ce système, bien que de nombreux professionnels des marchés estiment qu'il s'agit de la solution à la crise de la dette souveraine européenne. «Les euro-obligations sont tout à fait la mauvaise réponse à la crise du moment. Elles nous amèneraient à une union de la dette et non à une union de la stabilité», affirme-t-elle da

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant