Les étrangers se délestent de leurs titres de dette italienne

le
0
LES ÉTRANGERS RÉDUISENT LEURS PORTEFEUILLES DE DETTE ITALIENNE
LES ÉTRANGERS RÉDUISENT LEURS PORTEFEUILLES DE DETTE ITALIENNE

MILAN (Reuters) - Les investisseurs étrangers ont réduit leurs portefeuilles de dette souveraine italienne de plus d'un quart depuis juin 2011, ramenant leur exposition à celle-ci à son plus bas niveau depuis mars 2005, montrent des données publiées lundi par la Banque d'Italie.

Les investisseurs étrangers détenaient 596,8 milliards d'euros de dette souveraine italienne en avril, contre 668,8 milliards en mars et 827 milliards en juin 2011, selon les chiffres de la banque centrale.

La part de la dette publique de l'Italie détenue par des étrangers était de 36,5% en avril, à comparer avec près de 41% un mois plus tôt et plus de 50% en juin 2011.

Mais ces chiffres prennent en compte les obligations italiennes rachetées par la Banque centrale européenne (BCE) l'an dernier pour faire baisser les coûts d'emprunt du pays, ce qui signifie que la part de la dette du pays réellement détenue à l'étranger est plus faible encore, font valoir des analystes.

"En excluant les titres détenus par la BCE - environ 6,7% du stock de titres - on estime qu'en avril les étrangers détenaient 29,7% des titres de dette italienne", souligne ainsi Chiari Cremonesi, stratège taux pour UniCredit.

Le Trésor italien a toutefois dit avoir constaté une reprise des achats étrangers le mois dernier lors d'une émission d'obligations à trois ans.

Silvia Aloisi et Gabriella Bruschi, Natalie Huet pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux