Les ETF, une autre manière d'investir en Bourse

le
0
Ils permettent d'intervenir sur tous les marchés de la planète très facilement en achetant un seul titre.

Acheter tout le CAC 40 en une minute? C'est un jeu d'enfant, auquel se livrent chaque jour des milliers d'investisseurs à la Bourse de Paris. Ils passent un ordre, pour investir sur un ETF (aussi appelé tracker), qui leur offre immédiatement la performance de l'indice vedette parisien. Ils le revendront, avec la même facilité, à l'instant où ils le décideront. Depuis la crise financière, qui a montré l'importance de pouvoir entrer et sortir à tout moment de marchés financiers de plus en plus volatils, ces produits ont vu leur cote d'amour grandir auprès d'investisseurs déjà séduits par leur prix: leurs frais de gestion sont 3 à 4 fois inférieurs à ceux d'une sicav ordinaire. «LesETF ont changé la gestion financière», remarque Régis Yancovici, directeur général d'Efigest, une société qui gère les portefeuilles de ces clients avec ces produits.

L'un des plus utilisés, le Lyxor CAC 40, est l'une des 40 valeurs les plus échangées à la Bourse de Paris. Mais plus de 480 autres ETF y sont cotés, proposés par de grands noms de la gestion, comme BlackRock ou Lyxor, filiale de la Société générale. Que vous soyez tenté par les actions chinoises, russes, le Dow Jones américain, les matières premières ou même les obligations, vous trouverez un ETF pour votre stratégie. «Les clients les utilisent aussi pour miser sur un secteur, quand ils croient par exemple aux valeurs financières ou industrielles», observe Scott Ebner, chez State Street Global Advisors. Les ETF ont connu un grand succès depuis dix ans. «Dans le monde, ils sont populaires auprès des investisseurs institutionnels comme des épargnants », note Jamie Farmer, directeur général de Dow Jones Indexes. En France, les particuliers les connaissent encore mal. Mais les gestionnaires entendent bien les séduire à leur tour.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant