Les ETF ont connu un ralentissement de leur collecte en novembre, selon Lyxor AM

le
1

(AOF) - Dans son baromètre mensuel des tendances sur le marché des ETF pour le mois de novembre, Lyxor Asset Management a indiqué que la collecte sur ces véhicules d'investissement s'était élevée à 3,7 milliards d'euros sur le mois, soit 27% de moins que la moyenne sur un an. L'encours total sous gestion est en hausse de 27% par rapport à la fin de l'année 2014, et se monte à 462 milliards d'euros grâce à un effet marché significatif (+13,2%).

"Sur un marché dominé par des interrogations sur un changement éventuel de politique de la Fed, les investisseurs ont privilégié les ETF investis sur les actions des pays développées", précise Lyxor AM.

Dans le détail, les flux à destination des indices actions se sont élevés à 2,6 milliards d'euros, soit près de trois quarts de la collecte enregistrée pour l'ensemble du marché. Prenant la mesure des fortes créations d'emplois et de l'accélération de l'inflation salariale aux Etats-Unis, la perspective d'un relèvement des taux de la Fed à la mi-décembre s'est renforcée et a été réintégrée par le marché.

Dans ce contexte, la reprise de la dynamique des flux au niveau des marchés émergents observée en octobre a été de courte durée, avec seulement 97 millions d'euros de flux entrants et 319 millions d'euros de sorties de capitaux pour les actions des pays émergents d'Asie. Les investisseurs ont préféré se tourner à nouveau vers les indices des marchés développés, lesquels ont enregistré 2,4 milliards d'euros d'entrées de capitaux, soit deux fois le niveau observé en octobre 2015. S'agissant des ETF actions américaines et japonaises, les flux ont rebondi, à 785 millions d'euros et 321 millions respectivement. En Europe, les flux restent limités, sans changement par rapport au mois précédent (667 millions d'euros), et se concentrent essentiellement sur les indices financiers et de moyennes et petites capitalisations.

Sur le segment obligataire, Lyxor AM a constaté une réduction des flux entrants à 930 millions d'euros, soit 57% en dessous de la moyenne à 1 an. La décollecte a en grande majorité touché les emprunts d'Etat des marchés développés (1,1 milliard).

"Compte tenu de l'important clivage monétaire illustré par un écart de rendement record entre les Etats-Unis et l'Allemagne, les sorties de capitaux ont essentiellement concerné les emprunts d'Etat européens (997 millions d'euros) et allemands (354 millions). Les flux à destination des obligations d'entreprises et des titres à haut rendement ont en revanche rebondi pour atteindre au total 1,9 milliard d'euros, soit 65% de plus que la moyenne à 1 an, soutenus par la quête de rendement et, en Europe, la perspective de mesures d'assouplissement supplémentaires", détaille Lyxor AM.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SM7 il y a 12 mois

    Normal, les gens liquident pour pouvoir payer leurs impôts et taxes de fin d'année, tous les ans c'est pareil.