Les États-Unis veulent juger le baron de la drogue El Chapo

le
0
Joaquin El Chapo Guzman, lors de son arrestation.
Joaquin El Chapo Guzman, lors de son arrestation.

Jeh Johnson, le ministre de la Sécurité nationale des États-Unis, ainsi que Michael McCaul, leader de la Chambre des représentants, ont déclaré, l'un et l'autre, que Joaquin El Chapo Guzman devait être jugé par la justice américaine afin que ce dangereux trafiquant - responsable de l'introduction de plusieurs centaines de tonnes de cocaïne, et autant, si ce n'est plus, de marijuana aux États-Unis - ne puisse plus jamais sortir dans la rue. Le procureur général Éric Holder le voudrait, lui aussi, derrière les barreaux d'une prison américaine.Le Mexique défend ses intérêtsPas question, rétorque le président Enrique Peña Nieto, le chef du cartel du Sinaloa est mexicain et doit affronter la justice de son pays. Un juge vient de lui notifier 8 chefs d'accusations, dont il devra répondre devant les tribunaux des États de Nayarit, Jalisco, Tamaulipas, Mexico et du District fédéral. D'autre part, il doit purger la peine de 20 ans qu'il n'a pas totalement accomplie, puisqu'il s'est enfui de la prison en janvier 2001. Par ailleurs, la Constitution interdit d'extrader un ressortissant dans un pays où il risque la peine de mort ou une condamnation à perpétuité. Tout au plus, à fait savoir le gouvernement, la justice mexicaine pourrait le "prêter", l'extrader le temps d'un procès aux États-Unis.L'interrogatoire de El ChapoJoaquin Guzman a certainement beaucoup de choses à raconter. Le gouvernement mexicain préfère que ces interrogatoires se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant