Les États-Unis se déchirent sur l'immigration

le
0
Une loi d'Arizona autorisant les «contrôles au faciès» était examinée mercredi par la Cour suprême.

De notre correspondante aux États-Unis

Ces temps-ci, les juges de la Cour suprême sont plongés dans le «cambouis» de la politique. Après la loi d'Obama sur l'assurance-maladie fin mars, voilà qu'ils se saisissent de la loi SB1070 d'Arizona sur l'immigration illégale, un dossier brûlant qui suscite, depuis deux ans, une vaste controverse.

L'Administration démocrate a porté plainte contre l'État d'Arizona, jugeant que ce texte, qui dote la police locale de pouvoirs élargis pour contrôler l'identité des clandestins et les renvoyer chez eux, empiétait sur les prérogatives de l'État fédéral. Elle s'est inquiétée des risques de «profilage racial» que la loi pourrait générer. Une multitude d'organisations des droits de l'homme et de défense des Latinos se sont ralliées à cette plainte, voyant SB1070 comme un encouragement au «délit de faciès». En contrepoint, toute une série d'États, comme l'Alabama, ont adopté des législations similaires, décidant de lé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant