Les États-Unis s'inclinent devant l'armée égyptienne

le
2
Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, aux côtés du maréchal al-Sissi, alors chef d'état-major de l'armée égyptienne et ministre de la Défense, en avril 2013, au Caire.
Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, aux côtés du maréchal al-Sissi, alors chef d'état-major de l'armée égyptienne et ministre de la Défense, en avril 2013, au Caire.

Le courroux américain contre les agissements de l'armée égyptienne n'aura pas fait long feu. En réponse à la destitution du président islamiste Mohamed Morsi le 3 juillet 2013, Washington avait décidé de suspendre son aide militaire au Caire, qui s'élève à 1,5 milliard de dollars par an. Une sanction qui n'a pas empêché l'armée égyptienne de réprimer sévèrement les partisans islamistes du président déchu, en partie grâce aux compensations financières versées dans la foulée par l'Arabie saoudite.

En neuf mois, plus de 1 400 militants islamistes ont été tués, des milliers emprisonnés. Fin mars, la justice égyptienne est même allée jusqu'à condamner 529 Frères musulmans à la peine capitale lors d'un procès expéditif. Cette répression tous azimuts a provoqué une recrudescence d'attaques contre les forces de sécurité égyptienne dans la péninsule du Sinaï, mais aussi jusqu'au coeur du pouvoir, au Caire.

Leur auteur, le groupe djihadiste Ansar Beit al-Maqdess, dit s'inspirer d'al-Qaida et explique agir en solidarité avec les Frères musulmans, désormais considérés comme une "organisation terroriste". Pourtant, le gouvernement égyptien, dirigé de facto par l'armée, en attribue l'entière responsabilité aux Frères musulmans. D'après le pouvoir, ces attaques auraient fait plus de 500 morts (250 policiers, près de 190 soldats et une soixantaine de civils).

Lutte contre le terrorisme

S'insurgeant contre la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lm123457 le samedi 26 avr 2014 à 10:27

    @359 : Le Hamas a été élu. L'accusaiotn de terrosiste est toujours celle de ecux qui veulent étrangler ceux dont ils n'ont pas compris la motivation. Tant que Israel ne laissera comme marge de négociation que 9 à 13% des territoires occupés aux palestiniens, il y aura une révolte. C'est la même erreur que les français qui ont imposé des dommages de guerre délirants à l'Allemagne. Cela a justifié la seconde guerre mondiale.

  • 35924358 le samedi 26 avr 2014 à 04:45

    Le h amas palestinien est une émanation des Frères Musulmans, organisation terroriste. Et certains osent penser qu'Israel, unique démocratie du Proche Orient, pourrait signer un traité de paix avec ce groupe qui veut sa mort ?