Les États-Unis rassurent Bangui

le
0
L'ambassadrice américaine à l'ONU s'est rendue en Centrafrique jeudi.

En visite à Bangui jeudi, Samantha Power, l'ambassadrice américaine à l'ONU, s'est voulue martiale. «Les responsables des atrocités devront rendre des comptes. C'est un élément très important pour prévenir de nouvelles violences ou de futurs cycles de violences, a-t-elle affirmé. Une partie du problème, c'est l'absence de responsabilités.»

Samantha Power, qui devait aussi se rendre au Tchad, a aussi insisté pour la transition, qui doit conduire à l'organisation d'élections, s'achève début 2015. Le voyage de la diplomate, la plus importante responsable américaine à se rendre en Centrafrique, avait avant tout pour objectif symbolique de montrer que «les États-Unis sont bien conscients des souffrances endurées ces dernières semaines», comme elle a souligné.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant