Les Etats-Unis plombent les résultats 2015 de Virbac

le
0

PARIS (Reuters) - Virbac a publié lundi des résultats 2015 très affectés par les problèmes de production de son usine américaine de Saint Louis mais le retour progressif à la normale de ce site devrait se traduire par une amélioration de la croissance organique et de la rentabilité du laboratoire vétérinaire en 2016.

Virbac avait lancé en juin une première alerte sur ses résultats 2015 justifiée par les conséquences sur son chiffre d'affaires de l'arrêt au premier semestre de l'usine de Saint Louis après une inspection des autorités locales qui avaient exigé un renforcement des procédures de qualité.

En annonçant en janvier un recul organique de ses ventes de 5,4% en 2015, Virbac avait revu à la baisse son objectif de résultat opérationnel en précisant que la contribution des Etats-Unis serait inférieure à celle qu'il avait précédemment anticipée.

Au final, la filiale américaine de Virbac a enregistré une contribution opérationnelle négative de 15,4 millions d'euros en 2015. Dans le même temps, le résultat opérationnel courant du groupe a chuté de 65% à 38,3 millions d'euros tandis que le bénéfice net, part du groupe, a dégringolé de 85% à 9,4 millions.

Dans ce contexte, Virbac a décidé de ne pas verser de dividende au titre de cet exercice.

Pour l'exercice en cours, Virbac anticipe une croissance organique de ses ventes "autour de 7%" et un ratio de résultat opérationnel ajusté sur chiffre d'affaires "à plus de 10%", contre 6,7% en 2015.

Il prévoit par ailleurs que le redressement de sa rentabilité devrait permettre un désendettement d'environ 50 millions d'euros en 2016.

A fin 2015, l'endettement de Virbac a augmenté de 208% à 605 millions d'euros suite au rachat d'activités vétérinaires à l'américain Eli Lilly pour 410 millions de dollars qui lui a permis de mettre la main sur la marque Sentinel.

Aux-Etats-Unis, Sentinel devrait enregistrer une croissance "modeste" en 2016 tandis que les marques historiques du laboratoire pharmaceutique "devraient fortement rebondir, mais sans atteindre leur niveau de 2014", indique Virbac.

Lors d'une conférence de presse téléphonique, Eric Marée, le président du directoire de Virbac a précisé que l'usine de Saint Louis avait tourné à moins de 20% de ses capacités en 2015.

Revenu à 50% de la normale depuis le début 2016, ce site devrait progressivement monter en puissance d'ici la fin de l'exercice, a-t-il poursuivi.

En Bourse, avant la publication de ces résultats, l'action Virbac a clôturé à 171 euros en progression de 1,36%. Le titre a perdu 22,20% depuis le début de l'année après un gain de 26,10% en 2015.

(Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant