Les États-Unis envisagent des sanctions contre la Syrie

le
0
Alors que quatre pays, dont la France, font circuler un projet de condamnation de l'ONU, Washington voudrait viser les hauts dirigeants du régime. Lundi, la répression aurait fait au moins 18 morts à Deraa.

Les services de sécurité syriens ont à nouveau tiré sur la foule lundi. D'après des militants des droits de l'homme, «plus de 3000 membres des forces de sécurité appuyés par des blindés» ont pénétré dans la ville de Deraa, dans le sud du pays, là où a commencé la contestation le 15 mars. Ils ont pilonné cette ville à l'artillerie lourde et 25 personnes au moins ont été tuées, affirme un militant sur place. Des tireurs sont postés sur les toits, a-t-il ajouté. Un autre militant pro-démocratie parle lui de 18 morts. Une source militaire a précisé que les blindés avaient ouvert le feu pour pourchasser des «groupes terroristes extrémistes» et fait état de «morts et de blessés» lors de heurts entre les deux camps. L'objectif était officiellement de «ramener le calme et la sécurité en réponse aux appels au secours lancés par les habitants». D'importantes quantités d'armes et de munitions ont été saisis.


Par ailleurs, d'après des milit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant