Les États-Unis éliminent un haut-responsable d'al-Qaida

le
0
Anwar al-Aulaqi, un imam radical né aux États-Unis a été tué vendredi au Yémen par un drone américain. Washington en avait fait un de ses objectifs prioritaires depuis la mort d'Oussama Ben Laden.

Cinq mois après la mort d'Oussama Ben-Laden, les États-Unis enregistrent un autre succès majeur dans leur lutte contre al-Qaida. Anwar al-Aulaqi, un imam radical américano-yéménite, a été abattu vendredi matin au Yémen. Washington le traquait depuis deux ans et en avait fait un de ses objectifs prioritaires, au même titre que le successeur d'Oussama Ben Laden à la tête du mouvement islamiste, Ayman al-Zawahri.

Les précisions officielles sur les circonstances de la mort d'Anwar al-Aulaqi, 40 ans, ont été peu nombreuses. Deux responsables de l'administration américaine ont confirmé sous couvert d'anonymat que le porte-parole d'al Qaida dans la péninsule arabique (Aqpa) a été abattu, vers 9h30, par un drone américain de la CIA. Aulaqi et six autres personnes, dont l'Américain d'origine pakistanaise Samir Khan, expert en informatique d'al-Qaida, ont péri lorsque le missile a pulvérisé leur pick-up Toyota. Un homme qui les accompagnait à bord d'un Toyota Land Cruis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant