Les Etats-Unis dévoilent enfin une régulation des drones commerciaux

le
0
Les Etats-Unis dévoilent enfin une régulation des drones commerciaux
Les Etats-Unis dévoilent enfin une régulation des drones commerciaux

Après des années de vide législatif, des autorités américaines ont dévoilé dimanche des recommandations très attendues pour encadrer l'utilisation des drones commerciaux qui devraient donner le véritable coup d'envoi du secteur. Le ministère des Transports et l'Agence fédérale de l'aviation civile (FAA) ont proposé que les pilotes possèdent une licence, préconisé les vols de jour et limité la vitesse des engins à 160 km/heure à une altitude maximale de 152 mètres pour éviter les collisions avec les avions.Ces recommandations s'appliquent aux drones commerciaux de moins de 25 kilos qui connaissent un succès grandissant dans de multiples domaines comme le secteur industriel, agricole et météorologiques. Ils sont prometteurs pour les missions de sécurité, de surveillance des réseaux de transports ou d'énergie ou encore le traitement de l'information pour les médias.Selon la FAA, le ciel américain devrait intégrer ainsi 7.500 petits drones civils au cours des cinq prochaines années. L'association américaine des fabricants de drones évoque un potentiel de 100.000 créations d'emplois et de 82 milliards de dollars de revenus en dix ans, aux Etats-Unis.Elles ne concernent pas les petits drones à usage récréatif ni les engins pilotés par l'armée américaine, régulés par d'autres lois. Attendues depuis des années, ces directives doivent maintenant être soumises à consultation publique pendant une période de 60 jours avant d'être votées, a précisé le ministère des Transports dans un communiqué."Nous avons essayé d'écrire des règles souples", a déclaré l'administrateur de la FAA, Michael Huerta. "Nous voulons maintenir le niveau extraordinaire de sécurité de notre espace aérien sans faire peser sur ce secteur émergent des règles excessives".Le pilote, qui devra toujours garder l'engin dans son champs de vision, devra ainsi être âgé au minimum de 17 ans et passer un examen tous les deux ans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant