Les États-Unis deviendront la première puissance pétrolière et gazière mondiale

le
0
La production de pétrole et de gaz de schiste ne cesse d'augmenter aux États-Unis. De quoi inquiéter les associations de protection de l'environnement.
La production de pétrole et de gaz de schiste ne cesse d'augmenter aux États-Unis. De quoi inquiéter les associations de protection de l'environnement.
L'exploitation très soutenue des gaz de schiste outre-Atlantique et la baisse des importations de pétrole (-20 % depuis 2008) rapprochent l'Oncle Sam (qui a par ailleurs réduit sa consommation) de l'indépendance énergétique.
La réélection de Barack Obama a été un grand soulagement pour les associations de protection de l'environnement et autres acteurs de la filière de l'énergie durable inquiets d'un retour des républicains aux « affaires ». Alors que le réchauffement climatique, négligé par les deux candidats durant leurs face-à-face, est revenu sur le devant de la scène médiatique à la suite des gros dégâts provoqués par le passage de l'ouragan Sandy, les environnementalistes dans leur ensemble s'interrogent : quelle stratégie le locataire de la Maison Blanche mettra-t-il en place pour contenir le phénomène ?
Réputés mauvais élève sur le plan écologique, les États-Unis ont l'obligation environnementale et pour ainsi dire morale de réduire leurs rejets de gaz à effet de serre. M. Obama l'a bien compris, ayant accordé d'importantes subventions aux constructeurs américains de voitures électriques et aux initiateurs d'importants projets énergétiques verts. Washington n'a toutefois pas l'intention d'abandonner le gaz et le pétrole, très loin de là, et selon le rapport annuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) la future ex-première puissance économique mondiale détrônera même l'Arabie Saoudite d'ici 2017 au classem
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant