Les États-Unis auraient testé des armes biologiques au Japon

le
0

Ces essais, révélés par la presse japonaise, se seraient déroulés dans les années 1960. Les Américains, en pleine guerre du Vietnam, cherchaient un moyen de saboter la production du riz, aliment de base de l'Asie.

Les Américains se seraient servis des champs de riz japonais comme d'un laboratoire à ciel ouvert. C'est ce que révèle l'agence de presse japonaise Kyodo News qui a pu se procurer des documents américains.

Les tests se seraient déroulés au début des années 1960. Les Américains, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, occupent une partie du pays. Notamment la petite île d'Okinawa, qui resta sous administration directe des États-Unis jusqu'en 1972.

Selon la presse japonaise, les Américains se sont particulièrement intéressés à un champignon, le Magnaporthe grisea. Ce dernier, lorsqu'il atteint des champs de riz, est responsable de la nécrose des plants: tout ou partie d'une récolte peut être détruite. Magnaporthe grisea...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant