Les Etats-Unis accusent Assad d'aider l'EI près d'Alep

le , mis à jour à 13:22
0

BEYROUTH, 2 juin (Reuters) - Les Etats-Unis accusent l'armée syrienne de mener des raids aériens pour appuyer la progression des djihadistes de l'Etat islamique (EI) face à des groupes rebelles rivaux près d'Alep, la grande ville du nord de la Syrie. "Des informations montrent que le régime mène des frappes aériennes pour soutenir l'avance de l'EI sur Alep, aidant ainsi les extrémistes au détriment de la population syrienne", lit-on sur le compte Twitter de l'ambassade des Etats-Unis en Syrie. L'armée "évite non seulement les positions de l'EI mais cherche à les renforcer", ajoute-t-elle. Les Etats-Unis continuent à publier des messages sur le compte Twitter de leur ambassade à Damas, dont les activités sont suspendues depuis 2012. Les djihadistes ont marqué des points dimanche face à des groupes rebelles rivaux dans le nord de la Syrie, près de la frontière turque, en prenant le contrôle de la ville de Soran Azaz et de deux villages voisins après de violents combats. L'EI contrôle désormais la route conduisant vers le nord au poste-frontière de Bab al Salam, qui relie la province syrienne d'Alep et la province turque de Kilis. ID:nL5N0YM0J1 Les combattants du Front du Levant, une alliance qui rassemble dans le nord du pays des islamistes ainsi que des rebelles appuyés par l'Occident, ont dit leur inquiétude devant cette progression des djihadistes. A plusieurs reprises, le gouvernement de Damas a dénoncé l'"absurdité" des accusations de Washington et de certains opposants syriens selon lesquelles il aiderait l'EI à face aux autres groupes insurgés. "L'armée syrienne combat l'Etat islamique partout où celui-ci se trouve en Syrie", a assuré mardi un responsable militaire. L'agence de presse officielle syrienne SANA rapporte que les forces gouvernementales ont "éliminé" des djihadistes de l'EI dans la campagne près d'Alep et que l'aviation a détruit des véhicules du groupe islamiste. Les loyalistes ont mené récemment des raids aériens dans la province, notamment sur les secteurs d'Alep tenus par les insurgés et sur la ville d'Al Bab, au nord-est, qui est aux mains de l'EI, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Des rebelles syriens se sont interrogés sur le fait que les avions de la coalition conduite par les Etats-Unis ne bombardent guère les djihadistes dans la région d'Alep. Dans les quartiers d'Alep tenus par les insurgés, un conseil local a appelé à la population à se préparer à combattre l'EI qui recevrait selon lui "une couverture aérienne" de la part du régime syrien, ajoute l'OSDH. (Sylvia Westall, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant