Les États-Unis à la rescousse du Japon pour défier la Chine

le
0
Les Américains ont envoyé lundi deux B-52 survoler un petit archipel d'îles administré par le Japon, mais revendiqué par Pékin.

On appelait jadis cette méthode «la diplomatie de la canonnière»: effectuer un déploiement de force militaire suffisamment clair pour signifier à l'adversaire de ne pas dépasser certaines lignes rouges. C'est ce que les Américains ont fait lundi en envoyant deux bombardiers B-52 basés à Guam survoler de manière ostentatoire un petit archipel d'îles administré par le Japon mais revendiqué par Pékin, en mer de Chine orientale. Tout le monde a désormais les yeux fixés sur le prochain «mouvement» des Chinois. Ces derniers se retrouvent embarrassés par une réaction américaine qu'ils n'attendaient peut-être pas si rapide et qui leur fait courir le risque d'apparaître comme des «tigres de papier».

Le message militaire abrupt et appuyé de Washington est intervenu après que la Chine a annoncé samedi la création d'une nouvelle «zone de co...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant