Les espions russes reprennent pied en Europe

le
0
Depuis l'arrivée au pouvoir de Poutine, les services de Moscou redoublent d'activité.

Assoupis après la chute de l'Union soviétique, les services de renseignement extérieurs russes - le SVR, qui a succédé à la 1re direction générale du KGB - ont redoublé d'activité depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine. Un ancien officier du KGB. Le niveau de l'espionnage russe en Europe aurait même atteint, selon certains experts, celui qu'il avait pendant la guerre froide.

Les services russes sont particulièrement actifs dans les ex-Républiques soviétiques, surtout celles qui lorgnent vers l'Otan et l'Union européenne. «En Géorgie, les hommes du KGB ont été placés dans les structures de sécurité. En Ukraine et en Biélorussie, la pénétration des services russes est très profonde: les KGB locaux sont contrôlés par Moscou», explique un diplomate en poste dans la région. Les affaires d'espionnage ponctuent la vie politique régionale. En 2008, Herman Simm, un ha...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant