Les espions français en quête de notoriété

le
0
INFOGRAPHIE - Bénéficiant de 44 % de « bonne opinion » chez les Français, la DGSE est à la recherche de nouveaux profils.

Le paradoxe est assumé. Les agents secrets français, bien qu'affichant un goût très modéré pour la lumière, sont attentifs à leur image dans le grand public. Et cette dernière, loin des clichés, est assez positive même si nos concitoyens restent réservés face à la culture d'opacité inhérente aux opérations clandestines menées à travers le monde. Tel est l'un des enseignements d'un sondage commandé à usage interne par la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) sur sa notoriété et son fonctionnement. Porté à la connaissance duFigaro, il a été effectué les 16 et 17 mars dernier par l'institut LH2 auprès de 1004 Français de 15 ans et plus.

Premier constat, 63 % des sondés ont déjà entendu parler de la «marque» DGSE, contre 47 % seulement en 2003. Portée sur une actualité lourde récemment marquée par les enlèvements de compatriotes au Niger ou la libération des journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, cette notoriét

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant