Les espèces végétales bientôt moins bien protégées ?

le
0
Les espèces végétales bientôt moins bien protégées ?
Les espèces végétales bientôt moins bien protégées ?

Les textes concernant la protection de la flore ont pour but de limiter la disparition des espèces végétales menacées et de permettre la conservation des biotopes correspondants. Ils interdisent leur destruction et leur commercialisation. Cependant, certaines exceptions existent et concernent seulement les parcelles cultivées. Ainsi l'article 1 des arrêtés précise que : " les interdictions de destruction, de coupe, de mutilation et d'arrachage ne sont pas applicables aux opérations d'exploitation courante des fonds ruraux sur les parcelles habituellement cultivées ".

" Mais les modifications, proposées aujourd'hui, sont préoccupantes puisqu'elles élargiraient le panel des exceptions autorisées ", dénonce la société Nationale de Protection de la Nature (SNPN). Ainsi l'article 1, s'il intégrait les modifications envisagées, stipulerait que : "les interdictions de destruction, de coupe, de mutilation et d'arrachage ne s'appliquent pas:
" 1° aux opérations de gestion courante des milieux naturels ayant pour objectif le maintien des habitats présents ou, le cas échéant, favorables à l'espèce concernée ;
" 2° aux opérations d'exploitation et de gestion courantes sur les parcelles habituellement cultivées, utilisées ou habituellement exploitées à des fins agricoles, sylvicoles, piscicoles, conchylicoles, salicoles, cynégétiques ou à des fins de maintien de la sécurité des biens et des personnes à condition que cela n'entraîne pas de

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant